Belle soirée à vous…

Belle soirée / Belle journée / Beau weekend …

Vous voyez de quoi je parle ? Cette nouvelle tendance qui consiste à remplacer le bon.ne par beau/belle.

Il n’ y a que moi que ça dérange interpelle ?

Ces expressions déboulent dans mon environnement depuis quelques mois, voire année(s). J’avoue ne pas avoir prêter attention au timing de leur apparition.

Surprise les premières fois, je m’y suis vite habituée. Je les trouvais « jolies » (Je ne croyais pas si bien dire…) au départ Je trouvais que la personne qui l’employait faisait un effort de personnalisation d’attention envers son interlocuteur.trice. Et puis…

Et puis, j’ai eu l’impression que ces expressions se sont répandues à une vitesse folle, perdant ainsi le charme de leur différence. Je me suis alors mise à le ressentir comme un phénomène de mode. Or, je ne pense pas qu’il y ait plus impersonnel que la mode. Suivre un mouvement de mode, c’est effacer sa personnalité pour se fondre dans le groupe (pour s’y intégrer diront certains). En fait, cette attitude est un acte égocentrique puisqu’il s’agit d’attirer positivement le regard des autres sur soi pour se faire valoir.

J’en reviens à mes « Belle soirée, belle Journée, beau weekend » qui sont censées être des formules de politesse. De ce fait, elles sont censées être un geste vers l’autre, pour l’autre. Du coup, l’effet mode sur la politesse, cela ne me parait pas vraiment compatible… Et cela a gentiment commencé à m’agacer.

Et puis, hier soir, ce fut la goutte d’eau qui m’a fait déborder : Madame Météo s’y met aussi : « Belle soirée à vous » ! Mais ce débordement a eu pour effet positif de me faire faire « tilt » ! Si Miss Sunshine me souhaite « belle soirée » ce n’est finalement pas la plusmal placée. En effet, on regarde tous (ou presque) son programme en espérant que le temps soit « beau » et non « bon » (demander l’explication de la nuance aux agriculteurs si besoin).

Une langue est un reflet d’une société. Elle évolue avec plus ou moins de rapidité mais de façon constante. J’aurai envie de vous parler de la masculinisation extrême du français au 17ème que l’on tente aujourd’hui de rectifier péniblement après plusieurs siècles de patriarcat complet mais je m’éloignerais du sujet. Je disais donc, la langue évolue à l’image de la société qui la parle et remplacer bonne soirée, par belle soirée, n’est en fait pas si anodin. Cela me partait même être un des symboles de la superficialité de notre société. Je m’explique (avec l’aide de notre cher Larousse) :

Belle / beau : Qui suscite un plaisir esthétique d’ordre visuel ou auditif

Bonne / bon : Qui, dans son genre, présente des qualités supérieure à la moyenne.

L’un est esthétique, l’autre est qualitatif. L’un est instagramable, l’autre pas forcément…

On peut avoir un beau moment bien pourri et un bon bien moche. Exemples vécus : assister à coucher de soleil magnifique sur la plage mais ne pas savoir l’apprécier car la période traversée ne donne qu’envie de pleurer. A l’inverse, se retrouver littéralement coincée dans la boue/vase, en perdre ses chaussures mais être prise d’un fou-rire partagé.

Evidemment, si le moment peut être à la fois bon et beau, je prends ! Mais à choisir je prend le bon et laisse le beau.

Ces « belle soirée« , « belle journée » et autres « bon weekend » sont à l’image de notre société qui mise tout sur le visuel à défaut du ressenti ; sur le paraître plutôt que l’être ; sur le convaincre les autres quitte à ne pas l’être soi-même…

On nous vend vente l’importance du bien-être par des visuels « parfaits ». Mais est-il possible de passer un bon moment quand on se concentre sur la recherche d’un beau moment ? Combien de ces influenceur.se.s tant envié.e.s passent de belles journées sans pour autant passer de bonnes journées ? La tenue parfaite qui n’est absolument pas pratique, le plat magnifique mangé froid à cause de 20 photos pour n’en garder que la plus appétissante, le cadrage serré pour ne pas montré le décor qui fait pitié, la recherche d’un bon réseau plutôt qu’un bon resto, des milliers d’abonné.e.s mais pas de solide amitié…

Il y a donc les belles journées et les bonnes journées.

Ce qui m’amène à la question du jour : N’y a-t-il que moi qui prend à cœur les formules de politesse ? Qui y trouve et y mets du sens ? Qui m’attarde sur le sens des mots ? J’avoue que sur ce coup là, je n’ai pas la réponse et j’ai besoin de votre avis !

Dans le même style, il y a le « avec plaisir » que renvoie par automatisme le/a toulousain.e même s’iel vient de passer un sale moment avec son interlocuteur ou son interlocutrice. Après 10 ans dans cette ville je ne m’y résigne pas. Ou encore, le nouveau « bien à vous » qui peu à peu prend la place de notre cher « cordialement« . Quelqu’un peut m’expliquer son sens ?

Dites-moi, si vous aussi, il y a des locutions toutes faites qui vous perturbe un tant soit peu.

Sur ce, je vous souhaite évidement une : « bonne » soirée !

Publicités

15 réflexions sur “Belle soirée à vous…

  1. J’utilise depuis longtemps l’expression « belle journée/soirée » à l’écrit et je n’aurais jamais imaginé que ça puisse perturber quelqu’un… Ou lui laisser supposer que c’était un souhait superficiel… Voilà que je m’interroge.
    Le « bien à vous » par contre me titille plus : il me semble moins « affectif » que le cordialement. Si je m’appuie sur le fait que je n’ai pas du tout envie d’être cordiale avec certains destinataires de mes emails. Mais le remplacer par quoi ? Aucune idée…
    Je te souhaite donc une bonne soirée 🙂 😉

    J'aime

    1. Lol. Certains diront que je me perturbe facilement. Toi qui utilise cette expression depuis longtemps saurais-tu me dire ce qui t’a fait l’adopter ? Je n’arrive pas à donner de sens au « Bien a vous », c’est ce qui me gêne mais je crois que je le préfère encore au « cdt » car je ne trouve pas très cordial de ne pas faire l’effort d’écrire le mot en entier. Ce qui me laisse imaginer recevoir prochainement des « bav » 🙃😂 Et… bonne soirée aussi 😉

      Aimé par 1 personne

      1. A mais je reçois régulièrement des Bàt 🙂 essentiellement du boulot.
        J’utilise le « bonne journée » en guise de formule pour les personnes plus « lointaines » mais avec qui j’entretiens de bons rapports (ex : ma banquière… je l’aime bien, « bien à vous » est trop formel, « bonne journée » me paraît parfait). Je réserve le « belle journée » à des gens avec qui je me sens « plus proche », c’est pour moi moins formelle, plus perso. Cela englobe pour moi le « bonne » mais pas que… Comme quoi, d’une personne à l’autre, il est parfois utile de parler des mots et expressions qu’on utilise 🙂

        J'aime

  2. Je n’avais pas vraiment fait attention à ce glissement mais je suis d’accord avec toi, je trouve que « beau » à moins de profondeur que « bon » dans ce qu’il souhaite.
    Par contre, j’ai plus de mal à utiliser le « cordialement » depuis qu’on m’a fait remarquer l’étymologie (avec tout mon cœur) (et je ne comprends absolument pas le « cdmt ») et je remplace beaucoup par le « bien à vous » qui dans mon esprit signifie « c’est bien à vous que je m’adresse » et en même temps « vous en souhaitant bonne réception » et un petit côté « avec tout mon respect ». Je connais quelqu’un qui utilise beaucoup « Sincères salutations » me concernant je trouve ça très formel (je le réservé aux personnes avec qui je suis en froid) Sinon je dis beaucoup « en vous remerciant ». Mais je suis d’accord que c’est bien le casse-tête les expressions de politesse…

    J'aime

  3. Me suis beaucoup amusée en lisant ce billet car ce que tu exprimes fait partie de ce que j’appelle chez moi, mon côté psychorigide. Tout comme je déteste les gens qui disent « il fête ses 1 an. » C’est grammaticalement et fondamentalement impossible et stupide. Et tout le monde le fait mais bref, c’est un autre sujet. En effet, quand je passe une bonne soirée, il y a une histoire de convivialité et de partage que je ne retrouve pas forcément »ment dans une belle soirée, qui est vécue de façon plus individualiste, encore une fois, c’est purement subjectif.

    J'aime

  4. Simple convention sociale, je suppose (je reponds a la derniere partie du post et aux commentaires)… On est d’accord que les « bonjour » (beaujour? :p) et « cordialement » ne sont pas utiles mais sans eux, ou leurs collegues, un email ou une lettre me parait plus brutale… Peut-etre est-ce a cause de mon education, je ne sais pas.
    Comme le « Salut, ca va? » qui n’est pas cense amener autre reponse que « Ca va, et toi? » (honnetement, hein). En Australie, toute conversation telephonique commence par « Hi, how are you? », puis « I’m alright, you? », et enfin « I’m good, thanks for asking »…
    C’est sans interet, et tres curieux dans une culture qui a tendance a eliminer ce genre de ‘perte de temps’, mais c’est comme ca. Heritage d’un temps ou l’on prenait un sincere interet a s’enquerir de l’etat de nos interlocuteurs, peut-etre ?
    A reflechir…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s