Larguer les amarres !

 

 Et voila le grand jour est arrivé. Je suis à H-2 du départ en bus et H-24 d’embarquer. Ce qui sous-entend que je suis en vacances. Je devrais donc être détendue sauf que… je suis super stressée. Pourtant, c’est mon plaisir de l’année, celui attendu depuis de longs mois. Alors évidement je suis exitée, impatiente et enthousiaste mais j’ai aussi la frousse. J’ai peur de rater le bus (à écrire cet article au lieu de finir de me préparer, c’est ce qui va finir par arriver), que le bus arrive en retard et de rater le bateau, de pas rentrer à temps pour la reprise du boulot (vu que je prévois de le faire en covoiturage et qu’il n’y a pas encore de trajet intéressant en ligne) et bien d’autres encore…

Notamment celle des bagages : valises interdites, ça prend trop de place :/ Il faut prendre UN sac de voyage. Heu… j’ai pas réussi, j’en ai deux (mais pas des très grands (enfin de mon point de vue). Et un sac à dos. J’angoisse donc aussi un peu de voir une partie de mes bagages refoulée.

En même temps, ils sont gentils mais il faut un sac de couchage et un oreiller (en option, l’oreiller. J’ai pris l’option.), des bottes et des baskets, un ciré et un pantalon étanche. Avec ça j’ai déjà quasi un sac de rempli et aucun vêtement. En plus coté vêtement, ils ont précisé « chauds » (comprendre volumineux), surtout les chaussettes. J’ai donc pris des chaussettes de ski (une paire de chaussettes de ski = 3 paires de chaussettes d’été). Des chaussettes de ski pour mes vacances d’été ! Plus j’y pense, plus je me demande dans quoi je me suis embarquée. Ah, j’avais oublié de précisé mais interdiction de laver son linge à bord. Et, oui, l’eau (douce) est une denrée précieuse. Donc faut prévoir du rechange (du volume…). Enfin comme on est quand même en juillet, j’ai aussi complété avec des vêtements de saison. A cela j’ai ajouté les accessoires de bases comme le nécessaire de toilette et une trousse pharmaceutique ( la base + plus maxi dose de produit anti-mal de mer (Je vous ai dit que j’avais peur d’être malade ? Et que la peur fait partie des éléments aggravant le mal de mer ?).

Quand je vois tous les articles de valises minimalistes qui sont publiés en ce moment, je me dis que je suis pas au point.

Du coup, je doute. Dans quelle folie je me suis lancée ? Réponses dans une grosse semaine !

Publicités

8 réflexions sur “Larguer les amarres !

  1. … Mais s’il est révolu le temps des Terre – Neuvas
    La race des marins, chez nous ne s’en va pas !
    … Ils ont connu le temps où la voile était reine
    Ils parlent des haubans, des focs et des misaines…
    … Mais s’ il est révolu le temps des Cap-Horniers
    Il reste encore chez nous d’la graine d’aventuriers !
    … Remettez vos cabans, et rompez les amarres,
    Allez-y de l’avant, mais tenez bon la barre !
    Loguivy de la mer, Loguivy de la mer…

    J'aime

      1. Francois Budet, « Loguivy de la Mer ».
        https://www.youtube.com/watch?v=wRoTsnKx7S8 par exemple.
        Chante lors des occasions, dans ma famille. Magnifiques textes, air un peu triste… Mais apres tout, la fin de la marine a voile n’est definitivement pas joyeuse… Et sans des rescapes comme le Belem (tu as du avoir le vivant speech du commandant ?…), nos enfants ne voudront meme pas croire qu’elle a pu un jour exister !!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s