J’arrête de râler

téléchargementJ’ai découvert ce bouquin hier après-midi. Ce matin il était fini ! J’ai complètement adhéré à l’idée. Suis-je une râleuse ? Oui ! J’avoue que la réponse ne pas paru compliquée. Pourtant je n’imaginais peut-être à quel point…

Pour ce qui ont lu mes précédents articles et ma petite présentation je pense qu’ils se doutaient de ma réponse. Je suis une râleuse et je ne le cache pas. Enfin ça, c’était jusqu’à hier ! Aujourd’hui, je n’ai pas envie d’être une râleuse cachée, j’ai envie de ne plus être une râleuse !

Le défi proposé dans ce livre est de réussir à ne pas râler pendant 21 jours d’affilé. Pour les irréductibles du web, l’auteure explique aussi son challenge ici aussi : http://jarretederaler.com/questionsreponses/

Alors voilà je me lance ! Il est clairement expliqué que le défi va durer plus longtemps que 21 jours. Réussir du premier coup est utopique mais que les réussites se construisent dans le prolongement des échecs. Il faut donc compter plusieurs mois pour atteindre l’objectif qui au final n’est est pas un, puisque l’idée est de supprimer le râle de son quotidien.

Pour nous aider, Christine Lewicki, proposer d’attacher la démarche un objet physique, comme un bracelet. A chaque fois qu’on râle on le change de poignet. Personnellement j’ai opté pour une bague, que je change de main du coup. Nous sommes à la mi-journée et je l’ai déjà déplacée quatre fois ! Ce qui en fait n’est finalement pas énorme pour un début, d’après ma lecture.

Râler nuit à notre humeur en général, et à celle des autres. Je constate depuis ce  matin que rien que le fait d’avoir décider d’arrêter de râler me rend d’humeur joyeuse. C’est bon signe et encouragent pour la suite.  En plus, il parait que c’est contagieux. Donc si nous refusons de râler, notre entourage devrait être moins tenter de le faire. Bref, encore une petite couche de positif !

La rencontre avec ce livre tombe plutôt au bon moment car je démarre mes vacances demain et pour quatre semaines (je suis une veinarde je sais 😉 ). Je devrais donc avoir moins d’occasion de râler, ça me facilitera la tâche.

Je reviens après la mi-juillet. Je vous dirais alors combien de temps j’ai réussi à tenir sans râler. Je vous ferais un petit bilan de la râleuse que je suis et de celle j’ai réussi à devenir ainsi que de mes projet de poursuite. D’après ce qui est expliqué, il y a peu de chance que le défi soit relevé car il faut plusieurs mois pour l’atteindre vraiment. Mais sait-on jamais…

Si certains d’entre vous se sentent motiver, je n’ai qu’un conseil : Foncez ! Ce sera l’occasion de partager.

Suivez-moi sur Hellocoton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions sur “J’arrête de râler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s